je regarde les étoiles et je te souhaite tout le bonheur du monde


je regarde les étoiles ,
je te souhaites tout tes voyages,                                                                         
je te souhaite surtout d’être heureux,
toi l’ami de toujours,
toi le voyageur du temps,
de pouvoir boire la rosée du matin,
de pouvoir la beauté nature,
de savoir humer la fleur,
je te souhaite tout le bonheur,
je te souhaite de pouvoir voler,
et de pouvoir aimer,
moi la fleur de passage,
juste le temps de…
je te souhaite de pouvoir regarder le soleil qui s’endort pour que les étoiles brillent avec la lune,
je te souhaite voir boire l’abeille au calice de la fleur,
pour qu’elle puisse t’offrir son miel,
pour que tes yeux brillent le bonheur,
je te souhaite de pouvoir goûter au silence de chaque moment,
je te souhaite la vie ,
et que puisse pénètrer mon regard émerveillé,
au coeur de tes vallons,
je te souhaite de pouvoir entendre le torrent,
et tout ses chants qui coule là-bas au lointain ,
nature qui guide mes pas,
je retourne dans ma jolie montagne,
écouter ses echos d’amour ,
que elle parsème au -de -là- des vallées,
je te souhaite tout le bonheur de pouvoir voir la terre germer .
 
sourire bisous fleur
 
 
 

STEPHEN GRAIG ROWE


 
 
 
 http://faboni.spaces.live.com/blog à aller voir de notre amieMARILIA CARBONI
 
 
Oil on canvas flemming collectionVincent Dreams
 

GREEN WINGS
Liberty sighed as she saw the
Lights going out.
Peace in dreams She prayed
High above the Sky.
All of Heaven lit the night
With one small fire fly.
Stephen was walking downtown
Doing business, and such.
In the bright of daylight,
between old buildings
and new. 
An ancient roar
that is haunting and dark,
Close enough to hear, yet…..
Turning see that it is just
The rumblings of a City in the shadow.
Liberty took a tug at the Dragon’s ear.  He was fast asleep again on his couch of coins, shells, diamonds, trinkets, treasure chests, all manner of things and dreams.  Snorting and puffing as dragons tend to do for they are of the old world.  Liberty shone in the cave, as bright as She could be, Thwacked the Dragon on the snout! 
And dreary red eyes greeted Liberty.
Opening one at a time, the first eye was fierce and filled with fire! 
"WTF is this!"  Then the Dragon saw it was Liberty. 
The other eye cleared and had a glad tear.
That saw Liberty stroking the gangly scales, scars, torments, fire storms, world wars, and all manner of things. 
Dragon was like,  " You just woke me up!  Again!  What is this?"  Rather snorting to himself.  Still snuggling in half slumber.  Of the old dreams yet aware, and quite aware of the new dreams.
Then the Dragon became quiet.  Fell on the key pad as curled as the tale.
Liberty, laughing loves light in the night spare all, spare nothing,  and crack Dragon on the snout!
 
 UMPH!  Dragon, wakes again as Liberty smile a quiet smile with no words.  And nudges the Dragon. 
Vivian, the Lady of the Lake, The Cave,  the Bear, Artos,
The fire fly.  Is a star in your eye.  It is the poetry.  Of Green Wings,
Dreams, wildflower fields,
Rose print winds
And
Liberty
Smiled. 
Stepped softly on the clouds.
 
The Dragon fully awake now felt a  rustle in his treasure trove,
Somewhat startled blurted out.  " Liberty! What is this noise?"
 One wing gently graced his brow
As she replied.
" Dear Dragon it is only a mouse." 
He shrugged and closed his eyes thinking,
Thank Gods it was not a Hobbit!
 
As ever be well,  Stephen Craig Rowe
 
 
 
and here my very dear friend Stephen I offer my poem to you it is in the receuil which will be soon edoté kisses flower
 
 
 
 
 
  "for you click " thank you Laurent you are a love

 

As- tu regardé ?


As-tu regardé l’animal qui vient de naître comme c’est joli,
couché là près de sa maman,
elle le lèche, elle le lave .
et le père les protéger là debout pas loin .
 s-tu vu la tendresse de la mère pour l’inviter à se lever,
sa patiente à faire .
As-tu pu seulement imaginer celà .
Regarde bien car toute mère fait celà, mème notre mère la terre.
Alors lève toi et marche avec nous,
pour que tout reste aussi beau, aussi aussi…
Regardons et allons ensemble vers les horizons de notre existence . sourire bisous fleur y en a encore pleins
 

paroles de confusius


"L’ordre établi par le ciel s’apelle nature ; ce qui est conforme à la nature s’apelle loi ; l’établissement de la loi s’appelle instruction .La loi ne peut varier de l’épaisseur d’un cheveu ; si elle pouvait varier, ce ne serait  point une loi . "
 
enfreindre la Loi, c’est rompre l’équilibre entre le Ciel et la Terre qui cessent leur épanouissement et nous, le nôtre…
 
 
 

Aimer à en perdre la raison sourire c’est ce que je fais


 je la chante aussi quand j’aurais compris comment faire une vidéo je vous la mettrai sourire,vive les artistes, vive la vie, vive le bonheur , etre artiste à fleur de peau, ne vivre que en musique, c’est fleur, chanter à tue tête continuellement sourire sur toutles chemin rire m^me triste c’est fleur pouvoir vivre nature née artiste d’une famille d’artiste et continuer mon rêve jusque au bout 
courage mes frères et soeurs aritstes on y arivera vous verez foto arstique faites de sébastien 19ans ami de mon fils
 
 
Aimer à perdre la raison
Aimer à n’en savoir que dire
A n’avoir que toi d’horizon
Et ne connaître de saisons
Que par la douleur du partir
Aimer à perdre la raison

Ah c’est toujours toi que l’on blesse
C’est toujours ton miroir brisé
Mon pauvre bonheur, ma faiblesse
Toi qu’on insulte et qu’on délaisse
Dans toute chair martyrisée

Aimer à perdre la raison
Aimer à n’en savoir que dire
A n’avoir que toi d’horizon
Et ne connaître de saisons
Que par la douleur du partir
Aimer à perdre la raison

La faim, la fatigue et le froid
Toutes les misères du monde
C’est par mon amour que j’y crois
En elle je porte ma croix
Et de leurs nuits ma nuit se fonde

Aimer à perdre la raison
Aimer à n’en savoir que dire
A n’avoir que toi d’horizon
Et ne connaître de saisons
Que par la douleur du partir
Aimer à perdre la raison

 
MOI ET LUI
 
 
 
 
 

bien sure que chaque moment est si oui si,
bien sûre que pour les uns les étoiles s’éteignent pendant que pour d’autres elles s’allument,
bien sûre que la terre tourne sourire,
bien sûre que chacun à besoin d’un regard,
bien sûre que nous avons tous besoin de la rivière,
bien sûre que le temps nous apprend à aimer son frère,
moitié lumière moitié ombre jusque à l’unisson de l ‘être qui nous font aurores,
bien sûre que nous avons besoin de notre feu pour vivre, de l’air pour vivre, de l’eau pour vivre, et notre terre pour vivre,
bien sûre que nous avons chacun besoin de tendresse, bien sûre que chacun cherche le bonheur sourire,
regarde le Bonheur est tout autour de nous prends le et partage le sourire,
viens à dos de dauphins à la terre des anciens ,
fais ta révolution aime , aime,
le temps nouveau, prends l’air, et souffle,
ne laisses pas le monde à l’envers t’envahir mais vis vis,
sois aussi fort que l’eau
allumes tes feux,
et bouges ta terre vers le bonheur et ensemble unissons nos forces .
                  et pour le plaisir de danser autour des etoiles , prends ton instrument vent,…
et  lorsque toutes les notes iront aux mêmes sens ,nous pourons courir à nouveaux dans les flaques et tous rire,
alors plus d’amour qui se détraque,
alors, tout le bonheur du ciel sourira,
alors,alors, alors,
sourire de fleur                                           
 
 
 
 
 
 
 

Ose donner à a vie ses vrai couleur


Tu peux tout changer
Presque rien, juste à part                                  " ecoute "
Et venir plus près
D’autres liens d’autres voix
Au moins essayer
L’étincelle qu’on reçoit
Au premier regard
L’étincelle vient de toi
S’envole au hasard
Et peut tout changer

Alors… Ose, (ose) ose (Oooose)
Redonne à ta vie
Sa vraie valeur

Ose, ose

Redonne à ce monde

Toutes ses couleurs.

Presque rien, un silence
Qu’il faut écouter
Un chemin, une chance
Qu’on peut partager
Pas de doute, pas de peur
Tu peux avancer
Fais ta route
Il est l’heure
Tu dois essayer
Tu dois tout changer

Ose, (okisé séki now, now, now, now….)
Ose (okisé séki now, now, now, now….)
Redonne à ta vie
Sa vraie valeur
Ose, (okisé séki now, now, now, now….)
Ose (okisé séki now, now, now, now….)
Redonne à ce monde
Toutes ses couleurs.

(okisé séki now, now, now, now….) x2
Presque rien, une route, tu peux avancer
(okisé séki now, now, now, n ow….) x2
Presque rien, un regard, tu peux essayer

Tu peux tout changer

Alors…
Ose, (okisé séki now, now, now, now….)
Ose (okisé séki now, now, now, now….)
Redonne à ta vie
Sa vraie valeur
Ose, (okisé séki now, now, now, now….)
Ose (okisé séki now, now, now, now….)
Redonne à ce monde
Toutes ses couleurs.
Ose, (okisé séki now, now, now, now….)
Ose (okisé séki now, now, now, now….)
Redonne à ce monde
Toutes ses couleurs

 
de Yannick  Noah