A l’aube de mes matins d’hivers


"CLIC"                             A l’aube de mes matins d’hiver    

Mes doigts courent sur le clavier,

Douleur du piano :

Les sons sont des souvenirs :

Douceur

Le piano vibre des larmes plaintives :

Des perles cachées, pour toi !

A l’aube de mes matins d’hiver

Mes mains caressent le blanc et le noir,

Sur le clavier: en clé de sol,

Mes mi – bémols ;

Le chant de ton âme m’enchante

Et devient ma musique.

A l’aube de mes matins d’hiver

Je déplore ton absence,

*Toi qui m’as tant choyée

Moi qui t’ai tant aimé !

Chante doucement le piano

Sur cette tendre mélodie !

A l’aube de mes matins d’hiver

Je t’aimerai toujours

Toi qui m’as tant appris

Avant de t’envoler

A l’aune de ce millénaire :

Tu vis par moi et en moi !

A l’aube de mes matins d’hiver

Danse ton cœur sur le piano

Dont les notes s’entremêlent

Quand elles chantent, enfantines,

Mille cris de joie et d’amour :

Tous ces souvenirs heureux.

 

 

A l’aube de mes matins d’hiver

Ton harmonica supplie la vie,

Virevolte et valse ce souffle géant :

Come bac mélodieux, grand – père !

De nos jeux un peu fous, partagés,

Et là, quand tu surgis, je vis !

A l’aube de mes matins d’hiver

Je reprends ta plus belle mélodie

Et je chante comme une source claire,

Gaie comme l’enfant que tu ravissais.

La rosée frissonnante étincelle

De ces anciennes fièvres, guérie.

A l’aube de mes matins d’hiver

Dansent nos doigts sur le piano

Même si ta mort est déjà mienne,

Je n’ai plus peur de ce pâle halot

Sur le chemin de mes prières :

Tu m’attendras rassurant !

A l’aube de mes matins d’hiver

Le soleil pianotant en plein midi

Nous partirons en voyage

Jusqu’au cœur de notre terre

Et retrouvant nos bien – aimés

Sans craintes, nos mains unies…

J’irai sur l’autre rive

Quand l’heure sera venue :

«  A l’aube de mes matins d’hiver.

Danièle

J’INVENTE SA VOIX . Poème de mon ami d’écriture Pierre WATTEBLED


si vous voulez le joindre  pierre.wattebled@cegetel.net

www.pierre-Wattebled.fr.tc

J’INVENTE SA VOIX

Sa voix, j’invente sa voix,

J’entends ce qu’elle écrit

Et je me dis que je crois

Pouvoir vivre un peu sa vie.

Sur un écran de fumée

Elle existerait pour moi

Tel un grand bonheur perdu :

Un rêve d’avenir, sans voie.

Au plus profond de ce blanc

S’invente – t-elle un futur

Le grand sourire d’un amant,

Un fond de page sans mesure.

Un désir imaginaire

Vibre les touches du clavier

Offrant ses noirs caractères

Et je l’écoute supplier.

Elle parle avec émotion

Sans tricher, sans le savoir

Et je cède à sa passion

Simplement sans le vouloir.

Sa voix, j’invente sa voix

Dans ce silence perfide

Les maux, qu’elle me dit, se broient

Aux barreaux d’une âme vide.

– 21 janvier 2007. Pierre WATTEBLED 

Elle


Il suffirait simplement de si peut de chose,

au si longtemp que je m’en souviennne .                                      " ecoute mon chant "

je vous dirais simplement :

Elle,

elle est notre coeur,

elle est notre bonheur;

Est-ce que vous comprenez ;

Elle,

elle est notre vie,

elle est si belle,

Regardez, pouvez- vous la voir avec vos yeux d’enfants,

elle innonde notre vie d’amour .

Elle,

elle est notre coeur,

elle est notre bonheur .

Forêts , savannes, plaines,montagnes, desert , ocean,…

jardin de ma vie sourire,

là, cascades de rires et de joies;

Elle,

elle est si belle,

elle est le bonheur .

Habitées de mille façons,

toi l’humain t’est le seul à ne pas la respecter,

la nature t’apprends à l’aimer et à la faire vivre avec tout ce qui y est,

l’animal , les plantes, jusqu’ à l’amibe, le moindre atome .

Elle,

elle est si belle,

elle est bonheur .

elle te dessine toutes les couleurs,

vit à l’arc- en -ciel .

t’illumines de sa beauté, de sa douceur,

elle te nourris,

pas sa faute si tu es ton propre malheur .

Elle,

elle est si belle,

elle est ton bonheur .

Voix-tu,

tu es le propre personnage de ta partition,

compte sur tes doigts .

ne reste pas en exil .

Elle,

elle est si belle,

elle est ton bonheur .

le temps passe et trépasse, nourris-toi .

et tu danseras la vie qui te nourrira ,

plus jamais faim de rien .

Elle,

elle est si belle,

elle est ton bonheur .

par la force des vents,

par la force des eaux,

par la force des terres,

par la force des feux, je te protegerez

je suis elle,elle est je, nous sommes Elle .

Fleur